• LES ACTIONS D'AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT

    "La pression citoyenne en action : imaginez..."

    Imaginez 1000 citoyens saisissant leur député pour qu'il vote une loi garantissant vraiment un air sain...10 000 lettres sur le bureau du Premier ministre pour soutenir la mise en oeuvre du réseau Natura 2000 pour la préservation de la diversité biologique en Europe...100 000 consommateurs soucieux de la qualité de leurs aliments.
    Utopique ? C'est pourtant le projet qu'Agir Pour l'Environnement (APE) propose : permettre aux citoyens de faire pression sur les décideurs en matière d'environnement. C'est ce que font avec succès des associations comme Amnesty International (pour les droits de l'Homme) ou Agir Ici (pour les rapports Nord-Sud)...

    "Agissons...
    "

    L'Appel pour une planète vivable a pour vocation de réunir des milliers de citoyen(ne)s responsables qui s'organisent et agissent pour se faire entendre.
    APE
    propose de devenir signataires de l'Appel afin de participer à des campagnes de lettres adressées aux décideurs. "Un groupe de pression en faveur de l'environnement est un contre-pouvoir indispensable face aux lobbys industriels et économiques qui pèsent systématiquement sur les décisions". Les signataires constituent donc la force de l'association.
    Plus ils seront nombreux, plus ils seront efficaces, prédit APE. Trois ou quatre fois par an, les signataires écrivent, selon le thème de la campagne, au ministre de l'Environnement, à leur député, à la Commission Européenne, au PDG d'une grosse entreprise... pour influer sur un texte de loi, promouvoir un projet utile ou empêcher un projet néfaste, orienter les choix budgétaires et fiscaux en faveur de solutions plus favorables à l'environnement et la santé, etc...
    L'association a été créée par une quinzaine de personnes, responsables associatifs, militants écologistes, professionnels de l'environnement.

    Autour de l'Appel s'est constitué un comité de parrainage de plus de 150 personnalités de multiples horizons. APE s'est dotée d'une structure légère (deux permanents) et de groupes de travail préparant les campagnes et assurant leurs suivis.

    "... En toute indépendance"

    Pour garantir son indépendance, APE ne veut pas dépendre de fonds publics. Or, imprimer et expédier des documents, gérer des fichiers, informer le grand public de son action, réunir des groupes de travail, organiser des conférences de presse, rencontrer les décideurs, coûtent cher. Une nécessité donc : le soutien des signataires. Mais cela ne constitue aucunement une obligation pour devenir signataire. Si tous ceux qui le peuvent accompagnent leur signature d'une participation moyenne de 38 euros (250 F), son efficacité et son indépendance seront plus facilement garanties.

    Quelques propositions de campagnes

    • Modifier des politiques publiques :
      • transférer des ressources financières affectées aux autoroutes vers les transports en commun en ville,
      • lutter contre la dissémination d'Organismes Génétiquement Modifiés,
      • faire respecter par la France ses obligations internationales sur l'effet de serre,
      • favoriser la collecte sélective, le recyclage et la valorisation des déchets, plutôt que l'incinération,
      • promouvoir les énergies renouvenables et les économies d'énergie pour permettre la sortie du nucléaire.
    • Soutenir des luttes régionales :
      • préserver le site du Carnet, Loire-Atlantique, d'intérêt écologique exceptionnel,
      • protéger le site naturel et viticole de Vingrau face à un projet de carrière,
      • renoncer à l'autoroute A51, Grenoble-Sisteron, qui détruit les vallées alpines,
      • créer un réseau de tramway à Paris et en Ile-de-France.

    "Pour que nous soyons bientôt des milliers à Agir Pour l'Environnement, pour préserver les espaces naturels, une eau buvable et un air respirable, lutter contre des projets destructeurs, promouvoir les transports en commun...", APE invite à devenir signataire de l'Appel pour une planète vivable :

    Visite du site


    Tags Tags : , , , ,