• 03- la loi de la horde

    Père, tu n'es plus souverain de rien
    Tes fautes, avoir laissé le doute dans le cœur de tes enfants
    Tes actes de bontés leur sont méconnus dans leurs formes, flous, approximatifs
    Chez eux, il ne reste que le même calcul politique, 
    Celui du partage, de tes richesses, père, tu n'es devenu que ça

    Qu’il en soit ainsi !!!
    De ce type de débat, ne jaillit que haine et mépris
    Les quelques braves, capables de comprendre tes paroles.
    Ont suivies chacun leurs chemins, loin de tout
    Tes mots, ne pas confondre gentillesse avec faiblesse.
    Tout a été perdu!!!!

    Il n'y a plus dans cette famille que guerre de tous contre tous
    Les conséquences de celle ci hélas, sont la grande méconnaissance de chacun d'entre nous
    Cohésion familiale, attirer vers le bas, perdue dans des abysses infinies


    L’expérience que je vis, je m'en passerai bien
    A ma modeste place, je constate juste que personne n'a compris
    De nos discussions longues et riches, plus rien
    Je n'ai plus la main alors que tu me l'avais prédis
    Je n'ai pas su dire oui .... Si seulement, j'en suis désolé, père

    J’en mesure aujourd’hui la porté car tu avais su le voir,
    Et pour ta mémoire je voudrais mettre un terme à nos querelles.
    Mais de  cette famille unis dans la haine et le conflit,
    Perspective qui ne peut être pire, aujourd’hui personne ne se parle
    Aucun avenir car les crises maintes fois répétées
    Ont évanouies le souffle de tout espoir

    Alors père, je suis triste pour toi pour moi pour nous, car notre lignée s'en trouve divisée
    On ne peut demander aux hommes d'aller contre leurs destins
    S'était écrit c'est tout ...
    Alors dors, par delà ta tombe, tu n'es pas fautif, tu es un sain
    Personne n'y peux plus rien.
    Tes enfants ne sont qu'être humains

    Alors moi, aussi je prends ma part du butin, tous ce qu'ils ont délaissé
    Je leur vol, ton souvenir et ton sourire serein
    Je garde tes mots, tes pensées tous ce qui ne peut être dépensé
    Ils n'ont pas vu que ce sont là tes plus fabuleuses richesses ous, approximatifses richesses, père, tu

    Tags Tags : , , , ,